Portrait de dirigeante : Sonia LIMORTE, Dirigeante et fondatrice d’AYNOSENS

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Dernière modification de la publication :17 avril 2024

Sonia LIMORTE, vous êtes la dirigeante et la fondatrice d’AYNOSENS. Avez-vous toujours voulu être entrepreneure ?

J’ai fondé Aynosens il y a 1 an et demi. J’ai toujours été passionnée par le monde des cosmétiques et particulièrement la dermo-cosmétique.

Fille d’entrepreneur, j’ai été bercée dans ce monde et élevée dans l’esprit que rien n’est acquis, qu’il faut du travail. L’entreprenariat m’a toujours attiré, mais il était important pour moi d’avoir des bases solides et d’acquérir de l’expérience en amont.

Comment l’aventure d’AYNOSENS a-t-elle commencé ?

J’ai décidé de créer Aynosens il y a maintenant 2 ans, après avoir quitté l’entreprise dans laquelle j’étais depuis 8 ans.

Je constatais beaucoup de manques et d’incohérences dans les soins d’hygiène consacrés aux enfants. Il existe une offre pour les bébés, pour les ados mais au milieu… rien… Maman d’un petit garçon ayant une peau très fragile, je ne m’y retrouvais pas et, en grandissant, il ne voulait plus utiliser des produits pour bébés.

Le projet de lancer Aynosens devenait « évident ». L’idée a muri durant 10 ans, et mon expérience m’a permis d’y voir plus clair.

J’ai quitté la région parisienne pour m’installer dans le sud de la France, au plus près de mes prestataires et du savoir-faire que je recherchais, la naturalité.

Quel est votre parcours ?

J’ai travaillé 15 ans dans le milieu des cosmétiques à des postes commerciaux. En passant par le maquillage, le parfum et le soin, j’ai eu l’occasion de gérer la distribution de marques sur plusieurs continents (L’Europe, l’Asie, l’Afrique…).

J’ai eu la chance de travailler dans des petites structures, ce qui m’a permis de découvrir et de gérer toutes les facettes d’une marque. De la distribution au management, en passant par le marketing, la R&D, tout cela me permet aujourd’hui de savoir où je vais avec Aynosens.

Pouvez-vous nous présenter AYNOSENS ?

Aynosens est une Start-Up, lancée sur le web, une DNVB. Nous avons décidé de créer nos propres formules en collaboration avec un laboratoire provençal dans une démarche de qualité et de transparence.

Aynosens est une marque Made in France de soins pour enfants de 0 à 12 ans, 100% d’origine naturelle, certifiée bio cosmos organic et vegan. Nous distribuons la marque sur notre propre site internet www.aynosens.com et débutons l’extension de la distribution sur des market place mais aussi en pharmacie et parapharmacie.

Notre volonté est de proposer des soins à tous les enfants, dans le respect de leur peau, et surtout sécurisante pour les parents et les enfants.

L’autre challenge était de « dépoussiérer » l’image des cosmétiques bio en apportant une sensorialité forte et différenciante, mais aussi des textures innovantes et des packagings qualitatifs.

L’écologie étant une de nos priorités, nous avons pris le parti d’utiliser des flacons en aluminium, 100% recyclables.

À votre avis, quelles sont les clés de la réussite d’AYNOSENS ? Et, aujourd’hui, qu’est-ce qui est au cœur de votre stratégie ?

Il y a beaucoup de choses à prendre en considération, mais je pense que la rigueur est une clé de réussite. La cohérence que l’on met dans son projet doit être une ligne de construction indissociable des actions mises en place.

Je place l’humain au cœur de la stratégie d’Aynosens, car, en tant que marque digitale, cela me parait essentiel. Entreprendre est une chose, s’investir humainement en est une autre, et c’est une des priorités d’Aynosens. Les gens ont besoin de s’identifier aujourd’hui, de savoir, de connaître et c’est ce que nous proposons.

Au-delà du fait d’être une marque de soins, nous avons à cœur de transmettre, d’éduquer, d’apporter quelque chose pour faire avancer les croyances et les habitudes de consommation.

Pour tout cela, il faut de l’organisation, beaucoup d’organisation. Donner de son temps en tant qu’entrepreneur s’apprend et se priorise. Les détails sont pour moi importants, car ils font la différence que ce soit dans la stratégie, dans le branding, dans les produits proposés, dans l’image. Tout doit être cohérent et à la portée de tous.

Quelles sont les valeurs auxquelles vous êtes attachée et que vous avez envie de transmettre en tant que dirigeante d’entreprise ?

Le management est une passion depuis bien longtemps, je m’y suis consacrée ces dernières années et c’est une expérience extraordinaire. Accompagner l’humain, le faire grandir, le faire évoluer, l’emmener vers un objectif tant professionnel que personnel, cela fait partie de mes valeurs en tant que manager.

En tant que dirigeante d’entreprise, je prône la bienveillance, l’écoute, le respect et la communication. Je communique beaucoup avec mes équipes, car ils m’apportent énormément, je ne suis pas seule, peu importe le projet ou le sujet. Être dirigeante consiste à donner une direction claire et accompagner ses équipes pour assurer le succès. J’ai managé des équipes dans toute l’Europe, à distance, et cela m’a aussi permis de me challenger sur les questions de confiance, de cohérence. 15 ans après, j’échange toujours avec les équipes que j’ai pu diriger et j’affectionne cette relation particulière mise en place avec le temps.

J’interviens aussi auprès d’étudiants en École de Commerce pour essayer de transmettre ces valeurs et les aider à comprendre la réalité du management et les changements intervenus dans le temps sur ce sujet. Notre management évolue et nous devons évoluer avec les jeunes qui arrivent sur le marché de l’emploi car leurs attentes sont plus profondes concernant leur rôle dans les entreprises.

Pour en savoir plus : Aynosens

Propos recueillis par Philippe Wallaert – Photo : Sonia Limorte – Crédit : DR