La réindustrialisation passera par une relocalisation des achats

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Dernière modification de la publication :10 juin 2024

Quel est l’intérêt pour les entreprises de relocaliser leurs achats ?

L’intérêt est multiple : gagner en flexibilité et réactivité, réduire les risques sur la chaîne d’approvisionnement dans un contexte géopolitique très incertain, réduire l’impact environnemental, anticiper les règlementations RSE telles que la CSRD, créer des emplois, impacter sa marque employeur, faire des économies directes et indirectes.

Comme nous l’avons déjà vu [2][3], le principal frein à la relocalisation des achats est le prix.

Toutefois, se poser la question du prix en ne prenant que le prix d’achat est-il pertinent ?

Quand on prend en compte le TCO (« total cost of ownership ») – qui intègre le prix d’achat, mais aussi les coûts d’acheminement (la part du transport est très importante), de non-qualité, d’acquisition, de dédouanement, de stockage, de préfinancement, d’usage, d’entretien et de maintenance, de fin de vie, … – les écarts de coûts s’amenuisent significativement.

Alors comment faire pour relocaliser ses achats ? Par exemple :

– en calculant précisément son TCO sur les intrants de ses fournisseurs stratégiques
– en identifiant et en sourçant les fournisseurs locaux
– en gérant ses achats par cercles concentriques : est-ce que le produit est disponible en local ? en France ? en Europe ?
– en intégrant dans les appels d’offres des critères spécifiques liés à la localisation des fournisseurs

Il y a bien d’autres actions rapides (« quick win ») possibles.

Un manager Ingaged peut vous accompagner dans l’élaboration et la mise en œuvre opérationnelle d’une stratégie de relocalisation de vos achats.

[1] Les Echos
[2] Ingaged
[3] Ingaged